5 déc. 2016

The fault in our stars de John Green



Titre : The fault in our stars

Auteur : John Green

Edition : Penguin Books

Nombre de pages : 313

Catégorie : Jeunesse, Romance

Résumé : Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu'elle s'y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d'autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l'attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie

Mon avis :

🌟🌟🌟

J’ai acheté ce livre parce qu’il me tentait depuis longtemps, j’ai entendu tellement de bonne chose sur nos étoiles contraires. Je l’ai pris en anglais parce qu’il est un livre assez simple à lire en VO.

Nous retrouvons Hazel, jeune adolescente atteinte d’un cancer. Un jour, poussé par sa mère, elle intègre un groupe de soutien de personne atteinte du cancer. Elle rencontre Augustus, un garçon en rémission qui aime autant la littérature qu’elle. Une histoire d’amour commence entre ces jeunes gens.

Hazel est une jeune fille atteinte d’un cancer, et je sais que je vais m’attirer les foudres des fans, mais franchement par moment elle me sortait par les yeux. Je sais que le cancer n’a rien de réjouissant, j’ai connu des gens qui sont décédé à cause de cette maladie, mais je la comprends pas. Elle envoie bouler les gens qui la soutienne et qui ont peur qu’elle parte. Elle ne veut pas être prise pour une victime et pourtant son comportement donne justement envie de faire le contraire.
J’ai adoré Augustus et je trouve qu’il a fait d’Hazel un personnage moins lourd et m’a donné envie de continuer à lire ce livre, je n’en dirais pas plus sur lui afin que les personnes qui n’ont pas lu le livre apprennent à le connaitre.
Le livre a commencé à être intéressant un peu après la moitié, j’ai eu beaucoup de mal à me plonger dans ce roman (peut-être dû au fait que je l’ai lu en anglais) en tout cas je n’ai pas beaucoup apprécié le personnage d’Hazel contrairement à celui de Gus.

Un livre qui, malgré la difficulté à entre dans le roman, était plutôt sympa à lire. Je comprends parfaitement qu’il ait eu tant de succès. Je lirais volontiers un autre livre de cet auteur.


J’espère n’avoir froissé personne avec cette critique et que vous respecterez mon avis comme je respecte le vôtre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire