26 juin 2016

Lanfeust de Troy - L'ivoire du Magohamoth de Christophe Arleston



Titre : Lanfeust de Troy – L’ivoire du Magohamoth

Auteur : Christophe Arleston

Edition : Soleil

Nombre de pages : 46

Catégorie : Aventure

Résumé : Troy est un monde fascinant, où la magie intervient dans le quotidien de tous. Chacun en effet possède un pouvoir, petit ou grand, plus ou moins utile.

Lanfeust, lui, sait fondre le métal d'un seul regard, et est donc devenu forgeron. Mais le contact d'une épée venue des lointaines Baronnies révèle en lui une puissance exceptionnelle : il ne dispose plus d'un don unique mais du pouvoir absolu et illimité.

Accompagné du vieux sage Nicolède et de ses deux filles aux caractères si dissemblables, Lanfeust est emporté dans un tourbillon d'aventures au cours desquelles il croise les plus incongrues, les plus surprenantes et les plus dangereuses des créatures.


Mon avis :

*****

J’ai lu Lanfeust l’Odyssey et je me suis rendu compte qu’il s’agissait d’une suite d’autre saga. J’ai donc décidé de retourner au début.

Troy est un monde presque tout le monde à un don. Mais un seul et unique don. Celui de Lanfeust est de faire fondre le métal juste en le regardant. Il travaille comme forgeron et vit une vie bien tranquille jusqu’à l’arrivé d’un objet un peu particulier
Une épée qui lui procure une incroyable force et de nombreux dons. Face à cette découverte Nicolède, le sage du village, par vers une autre ville accompagné de Lanfeust et de ses deux filles afin de trouver des réponses. Mais le voyage est loin d’être de tout repos.

J’ai beaucoup aimé cette BD. L’univers est très différent du dessin animé. Les planches sont beaucoup plus gore et est donc pas conseillé à un jeune public. J’ai adoré l’humour de l’auteur. L’histoire commence très vite. On ne perd pas de temps à la présentation ou à la découverte de l’environnement de Lanfeust. Pas le temps de s’ennuyer avec cette BD.


Une très bonne découverte et un bon moment de détente.

J’ai vraiment hâte de lire la suite des aventures de Lanfeust et ses amis.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire