4 mars 2017

Agatha Christie

AGATHA CHRISTIE

Voilà un résumé de la vie et des écrit de mon auteur préféré, Agatha Christie.

Il est composé de plusieurs parties : 
- Ma "relation" avec l'auteur (Je cherche encore un titre approprié)
- Sa jeunesse
- La disparition de l'écrivain
- Max Mallowan
- La duchesse de la mort
- La seconde guerre mondiale
- Les dernières aventures
- Honneurs et postérités
- Présentation (de ses écrits)
- Bibliographie (avec information sur les livres que je possède ou non)
- Autres œuvres
- Bande dessinée


Quel est le premier livre de l'auteur que j'ai lu :

Le premier livre de l'auteur que j'ai lu est ni plus ni moins que le crime de l'Orient Expresse que j'ai adoré. 
J'était au collège à l'époque et j'avais lu, re-lu et re-re-lu tout mes livres. J'ai fouillé dans la bibliothèque de mon père et je suis tombé sur celui là. Cétait le premier livre "pour grand" que j'ai lu.
Ensuite ma mère m'a acheté un double livre chez Agatha Christie que j'ai dévoré en quelques jours. 

Le livre préféré de l'auteur :

Dix petits nègres sans hésiter. Je l'ai lu en une journée et je me souviens l'avoir prêté à mon père pour que je puisse en parler avec quelqu'un. Aujourd'hui encore on en parle avec mon papounet.

Le livre que j'aime le moins :

La nuit qui n'en fini pas, tout simplement parce que je me souviens plus du livre... Cette enquête ne m'a pas plus marqué que ça.

Et l'auteur :

Je l'admire, elle c'est faire rejeter un grand nombre de ses écrits, mais à continuer à écrire. Elle à été infirmière puis préparatrice en pharmacie pendant la Première et Seconde Guerre mondiale. Pendant ce temps continuait (ou commençait) à écrire ses romans. 
Bref, je l'adore.





Née le 15 septembre 1890 sous le nom de Agatha Mary Clarissa Miller à Torquay dans le comté de Devon. Elle vit avec sa sœur, Margaret, née en 1879 à Torquay et son frère, Louis, né en 1880 à New York.

Le personnage d'Hercule Poirot est inspiré de nombreux réfugiés Belges pendant la Première Guerre mondiale qu'elle a croisé à Torquay. Mais plus particulièrement de réfugiés belges vivant dans une paroisse voisine après la Grande Guerre, elle c'est aussi inspiré des paysages de sa région natale pour de nombreuses intrigues de son détective belge.
Ses premiers romans et nouvelles :

Durant la Grande guerre, elle s'engage comme infimière bénévole dans un détachement de Secours Volontaire dans la mairie de Torquay transformée en hôpital de la Croix-Rouge, en 1916 comme assistante-chimiste dans une pharmacie d'un hôpital militaire et obtient son diplôme de pharmacienne en avril 1917. 
La préparation de nombreux remèdes pour les blessés lui permet de se familiariser avec les poisons et autres drogues qui apparaissent dans ses romans. 

Pendant son temps libre, elle écrit son premier roman policier, La Mystérieuse Affaire de Styles. La lecture du Mystère de la chambre jaune, de Gaston Leroux, serait à l'origine de sa vocation.

En 1920, elle trouve enfin un éditeur, Bodley Head, qui accepte de publier son premier roman, La Mystérieuse Affaire de Styles, où Hercule Poirot apparaît pour la première fois. 

Elle obtient d'abord un succès d'estime par ses nouvelles mais c'est en 1926, avec la publication de son septième roman, Le Meurtre de Roger Ackroyd (8 000 exemplaires, ce qui est un succès de librairie pour l'époque), qu'Agatha Christie devient une des figures majeures du roman policier. Son succès est désormais assuré, grâce aux personnages de Hercule Poirot et de Miss Marple

Ses ouvrages se succèdent ensuite au rythme d'un ou deux par an.

La disparition de l'écrivain :

Article relatant la disparition de Christie à Harrogate.

Le 3 décembre 1926, très affectée par la mort de sa mère et l'infidélité de son mari, Agatha Christie disparaît. Le lendemain, la police retrouve sa voiture, une Morris Cowley , abandonnée près de l'étang de Silent Pool. De gigantesques battues sont organisées le mardi 7 et dimanche 12 décembre dans les environs de Newlands Corner , 15 000 bénévoles assistent la police dans ses recherches et les journaux promettent une récompense de 100 £31.

Elle est retrouvée douze jours plus tard dans le Swan Hydropathic Hotel, hôtel de la station balnéaire d'Harrogate, où elle s'était inscrite comme pensionnaire sous le nom de « Mrs Teresa Neele », du nom de la maîtresse de son mari. 

Agatha Christie prétend alors ne se souvenir de rien et semble ne pas reconnaître son mari venu la chercher, épisode qui peut être interprété comme une décompensation avec fugue amnésique et perte d'identité. Elle ne s'expliquera jamais sur cette disparition rocambolesque. De nombreux témoignages semblent indiquer qu'elle a organisé cette disparition pour mettre dans l'embarras son mari, qui obtiendra finalement le divorce en avril 1928 et épousera sa maîtresse. 

La thèse de la vengeance pour l'infidélité de son mari est aussi d'actualité. Elle s'est moquée de l'incompétence de la police qui n'a pas pensé à interroger sa fille Rosalind que sa mère avait mise dans le secret pour ne pas l'inquiéter.


Max Mallowan 


En 1930, lors de sa seconde croisière au Moyen-Orient, elle fait la connaissance de l'archéologue Sir Max Mallowan (1904-1978) sur le site de fouilles d'Ur

Max la demande en mariage. Agatha Christie hésite du fait de leur nombreuses différences : de religion (il est catholique) et d'âge (elle est de 15 ans son aînée). 

Elle finit par accepter et l'épouse discrètement en secondes noces le 11 septembre 1930 à l'église Sainte-Colomba d'Édimbourg, se méfiant de la presse depuis l'affaire de sa disparition car cette dernière ne manquerait pas d'évoquer le mariage entre une anglicane divorcée et un catholique qui a décidé de se convertir à l'anglicanisme.

Agatha est victime d'une sérieuse intoxication alimentaire, elle se retrouve seule alors que son mari Max doit retourner sur le site d'Ur. Elle ne peut pas le suivre, le directeur des fouilles Leonard Woolley et sa femme Catherine ne voulant pas de sa présence. Des années plus tard, par vengeance, elle s'inspirera de Catherine Woolley pour un personnage de son roman Meurtre en Mésopotamie (1936).

La « duchesse de la mort »


Les années 1930 elle n'écrit pas moins de dix-sept romans et sept recueils de nouvelles, sans pour autant sacrifier la qualité de ses intrigues, signant quelques-uns de ses plus grands chefs-d’œuvre : Le Crime de l'Orient-Express (1934), A.B.C. contre Poirot (1935), Mort sur le Nil (1937), Dix petits nègres (1939)... 

C'est aussi dans cette période que la romancière crée de nouveaux personnages : Miss Marple dans L'Affaire Protheroe (1930), Harley Quinn dans Le Mystérieux Mr Quinn (1930), Ariadne Oliver dans L'Officier en retraite (1932) et Parker Pyne dans Mr Parker Pyne (1934).

La Seconde Guerre mondiale

Alors qu'elle vit désormais seule dans son appartement londonien, Christie travaille comme préparatrice dans la pharmacie du University College Hospital où elle parfait sa connaissance des poisons, éléments importants dans ses romans.

La Seconde Guerre mondiale a eu une influence sur le travail littéraire d'Agatha Christie, sans en toucher la qualité. 
Premièrement, au début de la guerre, Christie avait été approchée pour « s'occuper d'un travail de propagande » mais elle avait refusé, de peur de ne pas être à la hauteur. Pourtant, elle écrit le roman N. ou M. ? dans lequel elle dénonce la cinquième colonne et les partisans du régime hitlérien. 
Le magazine Collier's refuse même de publier l'histoire, trop partisane à son goût. 

Deuxièmement, avant le conflit, ses romans mettaient essentiellement en scène le personnage d'Hercule Poirot. Après 1939, elle ressort des enquêteurs qu'elle avait délaissés comme Tommy et Tuppence Beresford, le Superintendant Battle ou encore Miss Marple pour laquelle elle écrit deux nouveaux romans. Elle écrit aussi des histoires dans lesquelles aucun de ses limiers n’apparaît.

Durant la Seconde Guerre mondiale, Agatha Christie écrit deux œuvres fondamentales : Hercule Poirot quitte la scène et La Dernière Énigme, mettant en scène la fin de ses deux grands détectives Hercule Poirot et Miss Marple

Elle écrit ces deux livres pour assurer des revenus à sa famille et pour éviter que d'autres écrivains créent une suite à ses personnages, dans le cas où elle ne survivrait pas au conflit. 
Le roman du détective belge est publié en 1975, un an avant le décès de sa créatrice, et celui de la vieille anglaise en 1976, à titre posthume.

Les dernières aventures

Agatha Christie dans les années 1970.

En 1953, ses anciens livres sont réédités. À partir de 1954, elle écrit à peu près un livre par an pour respecter le slogan de son éditeur : « A Christie for Christmas » (« Un Christie pour Noël »). 

En 1956, sort son dernier roman sous le pseudonyme de Mary Westmacott, Le Poids de l'amour (The Burden). Elle n'a plus besoin de garder un rythme de production élevé, et elle avoue préférer passer son temps libre à flâner dans les expositions, assister à des concerts et opéras, voire simplement à jardiner.

En 1974, elle assiste à l'avant-première du film Le Crime de l'Orient-Express de Sidney Lumet en présence de la Reine du Royaume-Uni Élisabeth II. Elle est contente de l'adaptation, excepté pour la moustache de Poirot, trop banale. C'est sa dernière apparition en public.

Agatha Christie meurt le 12 janvier 1976 dans sa résidence de Wallingford, près d'Oxford.

Honneurs et postérité

En 1956, Agatha Christie est élevée au rang de Commandeur de l'ordre de l'Empire britannique , et en 1971, elle reçoit la distinction de Dame commandeur de l'ordre de l'Empire britannique des mains de la reine Élisabeth II. Agatha Christie est devenue ce jour-là Dame Agatha Christie.

Le manoir géorgien de Torre Abbey abritait une collection de manuscrit originaux d'Agatha Christie, exposant son fauteuil ainsi que sa machine à écrire Remington de 1937. Cette collection a été transférée dans sa résidence de Greenway en 2008.

Œuvre

Présentation


Agatha Christie est l'un des écrivains les plus connus au monde si l'on considère le nombre de langues dans lesquelles son œuvre a été traduite (plus de 7 233 traductions, ce qui en fait l'auteur le plus traduit en langues étrangères selon l'Index Translationum), et l'importance des tirages de ses romans qui en fait la romancière la plus vendue au monde selon le Livre Guinness des records

Bien que ce type d'estimation soit toujours délicat (de 2,5 à 4 milliards de livres vendus dans le monde, sachant qu'il s'en achète encore 4 millions par an), Agatha Christie est considérée comme l'auteur le plus lu de l'histoire chez les Anglo-Saxons après William Shakespeare, seule la Bible dépasse son œuvre en nombre d'exemplaires vendus.

Agatha Christie a écrit 67 romans (dont 6 romances sous le pseudonyme de Mary Westmacott qui correspond à ses écrits les plus personnels), 190 nouvelles réunies en une quinzaine de recueils, 18 pièces de théâtre (+ 5 adaptations par d'autres auteurs), quelques poèmes et une autobiographie: auteur prolifique, elle écrit ses romans en six semaines en moyenne mais, de 1954 jusqu'à 1976, n'en publie que deux ou trois par an dont un traditionnellement pour les fêtes de fin d'année, événement littéraire à l'origine du slogan de son éditeur : « a Christie for Christmas » (un Christie pour Noël).

Une grande partie d'entre eux se déroule à huis clos, ce qui permet au lecteur d'essayer de deviner le coupable avant la fin du récit. 
Agatha Christie est un auteur important dans le domaine du roman policier, autant sur le plan commercial qu'en raison des innovations qu'elle a introduites dans ce genre (violant les règles du Décalogue de Knox) bien que le dictionnaire de la littérature anglaise, The Oxford Companion to English Literature écrit que « son style est quelconque et ses personnages légers ». 
N'hésitant pas à s'écarter des sentiers battus, elle donnait notamment à son lecteur un nombre d'indices suffisant pour résoudre l'énigme. 

Un de ses premiers romansLe Meurtre de Roger Ackroyd, est célèbre pour la façon dont elle utilise le narrateur pour créer la surprise finale. Avec plus de 100 millions d'exemplaires, son roman les Dix petits nègres, publié en 1939, est, dans la liste des ouvrages les plus vendus au monde, le premier roman policier et le septième livre tous genres confondus.

En août 2006, deux nouvelles inédites mettant en scène Hercule Poirot ont été retrouvées dans la maison de famille de Greenway; elles ont été publiés en 2009 sous la responsabilité de John Curran et sous le titre de Agatha Christie's Secret Notebooks: Fifty years of mysteries in the making, et, en 2011, pour la traduction française, Les carnets secrets d'Agatha Christie : Cinquante ans de mystères en cours d'élaboration.

Romans et recueils de nouvelles


La mysérieuse affaire de Style, 1920, (possédé et lu)
Mr Brown, 1922, (Wish)
Le Crime du golf, 1923, (PAL)
Les enquêtes d'Hercule Poirot, 1924, (Possédé et lu)
L'homme au complet marron,1924, (PAL)
Le secret de Chimneys, 1925, (Wish)
Le meurtre de Roger Ackroyd, 1926, (Possédé et lu)
Les Quatre, 1927, (Wish)
Le train bleu, 1928, (Wish)
Les sept cadrans, 1929, (possédé et lu)
Associés contre le crime, 1929, (Wish)
L'affaire Protheroe, 1930, (PAL)
Le mystérieux Mr Quinn et Mr Quinn en voyage, 1930, (Wish)
Cinq heures vingt-cinq, 1931, (Wish)
La Maison du péril, 1932, (Wish)
Miss Marple au Club du Mardi et Le Club du Mardi continue, 1932, (Possédé et lu)
Le Couteau sur la nuque, 1933, (Wish)
Le Crime de l'Orient-Express, 1934, (Possédé et lu)
Pourquoi pas Evans ?, 1934, (Wish)
Le Mystère de Listerdale, 1934, (Wish)
Mr Parker Pyne, 1934, (Wish)
Drame en trois actes, 1935, (Wish)
La Mort dans les nuages, 1935, (Possédé et lu)
A.B.C. contre Poirot, 1936, (Wish)
Cartes sur table, 1936, (Wish)
Meurtre en Mésopotamie, 1936, (PAL)
Mort sur le Nil, 1937, (Wish)
Témoin muet, 1937, (Wish)
Le Miroir du mort et Poirot résout trois énigmes, 1937, (Wish)
Rendez-vous avec la mort, 1938, (Possédé et lu)
Le Noël d'Hercule Poirot, 1938, (Wish)
Un meurtre est-il facile ?, 1939, (PAL)
Dix petits nègres, 1939, (Possédé et lu)
Je ne suis pas coupable, 1940, (Wish)
Un, deux, trois..., 1940, (Wish)
Les Vacances d'Hercule Poirot, 1941, (Possédé et lu)
N. ou M. ?, 1941, (Wish)
Cinq petits cochons, 1942, (Possédé et lu)
Un cadavre dans la bibliothèque, 1942, (Wish)
La Plume empoisonnée, 1942, (Wish)
L'Heure zéro, 1944, (Wish)
La mort n'est pas une fin, 1945, (Wish)
Meurtre au champagne, 1945, (Wish)
Le Vallon, 1946, (PAL)
Les Travaux d'Hercule et Les Écuries d'Augias, 1947, (Wish)
Le Flux et le Reflux, 1948, (Wish)
La Maison biscornue, 1949, (Wish)
Un meurtre sera commis le..., 1950, (Wish)
Rendez-vous à Bagdad, 1951, (Wish)
Mrs McGinty est morte, 1952, (PAL)
Jeux de glaces, 1952, (Possédé et lu)
Les Indiscrétions d'Hercule Poirot, 1953, (Wish)
Une poignée de seigle, 1953, (Possédé et lu)
Destination inconnue, 1954, (Wish)
Pension Vanilos, 1955, (Wish)
Poirot joue le jeu, 1956, (Wish)
Le Train de 16 h 50, 1957, (Wish)
Témoin indésirable, 1958, (Possédé et lu)
Le Chat et les Pigeons, 1959, (Wish)
Le Cheval pâle, 1961, (Wish)
Christmas Pudding et Le Retour d'Hercule Poirot, 1962, (Wish)
Le miroir se brisa , 1962, (Possédé et lu)
Les Pendules, 1963, (Wish)
Le major parlait trop, 1964, (PAL)
À l'hôtel Bertram, 1965, (PAL)
La Troisième Fille, 1966, (Wish)
La Nuit qui ne finit pas, 1967, (Possédé et lu)
Mon petit doigt m'a dit, 1968, (PAL)
La Fête du potiron, 1969, (Possédé et lu)
Témoin à charge, 1969, (Wish)
Passager pour Francfort, 1970, (PAL)
Némésis, 1971, (Wish)
Allô, Hercule Poirot, 1972, (Wish)
Une mémoire d'éléphant, 1972, (Wish)
Le Cheval à bascule, 1973, (Wish)
Le Bal de la victoire, 1974, (Wish)
La Dernière Énigme, 1976, (Wish)

Autres œuvres

Mary Westmacott

Romans non policiers publiés sous le pseudonyme de Mary Westmacott :
  • Musique barbare (Giant's Bread1930)
  • Portrait inachevé (Unfinished Portrait1934)
  • Loin de vous ce printemps (Absent in the Spring1944)
  • L'If et la Rose (The Rose and the Yew Tree1948)
  • Ainsi vont les filles (A Daughter's a Daughter1952)
  • Le Poids de l'amour (The Burden1956)

Roman coécrit

  • L'Amiral flottant (The Floating Admiral1931), coécrit avec Dorothy L. Sayers et certains autres membres du Detection Club.

Autobiographies

  • Dis-moi comment tu vis (Come, Tell Me How You Live1946)
    Réédité sous le titre 
    La Romancière et l'Archéologue : mes aventures au Moyen-Orient (Come, Tell Me How You Live: An Archaeological Memoir).
  • Une autobiographie (An Autobiography1977)
    Publié à titre posthume.

En bande dessinée

De 1995 à 1997, les éditions Claude Lefrancq sortent 5 albums dans la collection « Le Masque présente Agatha Christie », adaptés des romans de la reine du crime.
À partir de 2002, Emmanuel Proust Éditions rééditent ces cinq albums et poursuivent la collection « Agatha Christie » avec des inédits, portant celle-ci à 24 albums au début 2014.




2 commentaires:

  1. Je n'ai jamais pris le temps de m'intéresser à l'oeuvre d'Agatha Christie. Il faudrait que je m'y mette. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ses livres sont très court en plus ;)

      Supprimer